JM ROSSI Le 21 OCTOBRE 2009 SELF DEFENSE Principes de la SELF DEFENSE Les ripostes doivent toujours être proportionnées à la gravité de l'attaque et surtout éviter le plus possible la confrontation. Il faut savoir que seules les techniques répétées suffisamment (seul et avec partenaire) pour être acquises sous forme de réflexe sont utilisables en situation de stress. Il faut avoir un minimum de condition physique (endurance, souplesse) pour pouvoir gérer une situation critique (travail en salle et a l'extérieur) Ne jamais sous estimer le ou les agresseurs (ruse, coups vicieux, armes dissimulées etc...) Il faut laisser l'esprit de camaraderie au club, dans la réalité il n'y a pas de courtoisie, ni de camaraderie La seule règle qu'il y a, est qu'il n'y a pas de règle. SIMPLICITE, EFFICACITE Il est possible d'affronter un grand nombre d'agressions grâce à un petit nombre de techniques (déplacement, parade, esquive, frappe) mais il faut rester le plus proche possible des réflexes naturels. Donc une grande simplification 1/ Acquisition sous forme de réflexes (défense, attaque). 2/ Dépense d'énergie minimale (applicable quelque soit l'age, le sexe, la capacité physique). 3/ Travail de la vitesse, de la précision,plutôt que la force. 4/ Surprise de l'agresseur à la réaction de sa victime (profiter de ce moment très court pour se mettre en sécurité). 5/ Attaque des points vitaux ( mise hors d'état de nuire de l'agresseur facilement, rapidement). TRAVAIL A DEUX (progression ensemble) Si l'attaque portée est molle, sans intention réelle, derrière on ne peut pratiquer qu'un petit jeu d'illusion dérisoire et dangereux. L'attaque doit être la plus réelle possible, le meilleur partenaire est celui qui sait être complice mais sans complaisance. C'est un gage de progression réciproque. EN CAS D'AGRESSION 1/ Il faut éviter de réfléchir trop longtemps avant de riposter (augmentation de la confiance de l'agresseur et risque de perte de confiance en soi). 2/ Le principe est simple, plus la riposte a l'agression est simple et rapide, plus elle est efficace 3/ Il faut éliminer les moments ou vous pouvez être le plus vulnérable. 4/ Si vous avez la possibilité d'éviter l'affrontement choisissez cette possibilité (évitez certains lieux, discussion, isolement ect..). 5/ Quelques techniques simples et parfaitement maîtrisées Suffisent pour être efficace. 6/ Il faut toujours chercher a anticiper les mouvements et les intentions de l'agresseur. CONTROLER SA PEUR En cas d'agression il faut essayer de contrôler sa peur Ceci pour deux raison : 1/ La perte de moyens : blocage de la respiration, accélération du rythme cardiaque,incapacité de réagir,panique. 2/ Encouragement pour l'agresseur Le stress, la peur se concrétisent par la libération d'adrénaline dans le sang (glandes surrénales situées au dessus des reins). Cette hormone provoque une accélération du rythme cardiaque et de la respiration. Si il est très difficile d'agir directement sur son rythme cardiaque, il est tout a fait possible d'agir sur sa respiration (apprendre à contrôler sa respiration, pratiquer une respiration basse dite ventrale). Une respiration haletante bloque les moyens d'expression et encourage l'agresseur. On peut aussi agir sur ses muscles, il ne faut pas se bloquer, se tétanises mais plutôt se détendre. Pour cela pratiquer en salle mais aussi dés que l'on peut à l'extérieur les exercices respiratoires et de décontractions (avec les répétitions après cela devient naturel). En cas de stress on pourra plus facilement contrôler ses émotions. Enfin un stress bien géré a des effets positifs (temps de réaction plus court, vitesse d'exécution et de réflexe ect...) APPRENDRE A RESPIRER Grâce a une respiration régulière, le rythme cardiaque ralenti (baisse de la tension artérielle) et permet la détente. Pour ce faire fermez les yeux et respirez profondément en gonflant le ventre. Ne pensez à rien, sauf à visualiser l'air qui passe par vos narines et circule dans votre corps. Inspirez par le nez et soufflez par la bouche Concentrez vous sur un son, une image plaisante, mais ne laissez pas libre cours à vos pensées, au risque que l'une d'elles soit négative Peut importe la posture pourvu qu'elle soit confortable, la moindre gêne vous déconcentrerait.